logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Ages, millésime, single cask, brut de fut.
Forum Public / Le single malt / Ages, millésime, single cask, brut de fut.
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 10 visiteurs en ligne :: 10 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Ages, millésime, single cask, brut de fut.
Azael

(Membre)
Posté le: 02/12/14 18:02, dernier message le : 04/12/14 [Répondre ]
Bonsoir!

Je me pose une question sur certaines appellations: millésime, single cask, brut de fut. En fait sur les différences entre toutes ces appellations. Un whisky de 10 ans (donc mélanges de plusieurs futs dont le plus jeune à 10 ans) par rapport à un whisky millésime 2004 (donc un 10 ans lui aussi). Un whisky embouteillé avec un mélange de plusieurs futs par rapport à un single cask.
Le brut de fut, la je comprend que c'est le niveau d'alcool élevé et que c'est un whisky non dilué qui en fait tout l’intérêt.
Donc y a t'il une "règle" sur la qualité de chaque appellation du genre: millésime meilleur qu'un non millésime, single cask meilleur qu'un "mélange"??
Et dans tout ça comment situer les brut de fut?
Qu'apporte au whisky ces différences? Et les whisky Un-chillfiltered??

Je me demande aussi sur quels critères les distilleries se basent pour faire un millésime, un single cask.

Voila pour les questions du jour ;)

A+
Azael
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 03/12/14 03:36 [Répondre ]
Bonsoir Azael,
Un peu d'insomnie (pour cause de quelques gnak indélicats dans mon immeuble) me permets de tenter de répondre à tes questions (en prenant l'exemple des règles écossaises, les whiskies écossais étant pour l'heure les plus réglementés de la planète):

-MILLESIME: Veut surtout dire qu'il s'agit d'une sélection de plusieurs fûts (lot important ou small batcn = petit lot) ou d'un seul fut (single-cask) distillés la même année. Il n'y a aucune raison objective pour qu'un millésime (officiel ou de négoce) soit meilleur ou moins bon qu'un whisky du même âge (ex. ton 10 ans). Tout ce que cela peut signifier, s'il s'agit d'une petite distillerie, c'est qu'il y a des chances qu'une édition millésimée (si ce n'est pas un single-cask) comporte un plus petit nombre de fût qu"'une édition régulière du même âge, donc il sera peut être davantage typé qu'une édition régulière (et plus cher, souvent!).

En revanche, concernant certaines distilleries anciennes, certains millésimes sont très recherchés car ils correspondent à une période particulière (dans le sens d'exceptionnelle, souvent) quant aux méthodes de production (cela peut être varié), c'est le cas notamment pour certaines distilleries fermées ou ayant complètement changé leur style (....).

-MENTION D'AGE: Veut dire que l'âge indiqué sur l'étiquette correspond au fût le plus jeune de l'assemblage, et laisse ouverte la possibilité, par exemple pour un 10 ans d'âge, de comporter une part variable de fûts plus âgés, mais en pratique c'est de moins en moins le cas depuis quelques années.

-SINGLE-CASK: Veut juste dire que ce whisky provient d'un seul fût. Il n'est donc pas reproductible, par rapport à une bouteille d'une gamme régulière de whiskies. Il n'est ni meilleur ni moins bon, il sera juste nécessairement différent d'une version régulière (issue elle souvent d'un grand nombre de fûts), et permet de se faire une idée du style d'un seul fût de la distillerie sachant qu'ils peuvent être assez différents les uns des autres (c'est souvent plus typé, mais parfois complètement a contrario du style global de la distillerie, pour autant qu'il n'y en ait qu'un). Contrairement à ce que je peux lire parfois, cela ne veut pas dire automatiquement que c'est un brut de fût.

-UN CHILL FILTERED ou NON CHILL FILTERED (non filtré à froid): Signifie que le processus habituel de filtration en dessous de zéro degrés (utilisé pour la plupart des whiskies) n'a pas été mis en oeuvre, mais plutôt une filtration douce à température non négative (là encore on peut émettre encore des nuances, mais ce serait trop long), donc que les corps gras (et au passage le possible trouble du whisky) ont été conservés, procurant davantage de saveurs qu'avec un procédé violent comme la filtration à froid.

Tous ces facteurs seuls ne suffisent pas à juger de la qualité d'un whisky à mon avis...il y a aussi d'autres facteurs importants et sous-médiatisés (car cela n'arrange personne, sauf le consommateur!) comme entre autres le nombre de remplissages du ou des fûts utilisés avant qu'ils contiennent du whisky, la présence ou non de caramel ajouté, le choix du brûlage ou toastage plus ou moins fort d'un whisky, le type de fûts utilisés, leur titrage alcoolique (le brut de fût est plus authentique, certes, mais s'il est issu d'un ou plusieurs fûts médiocres, cela ne change rien à l'affaire), le type de réduction (eau : qualité, durée !) éventuellement effectué, etc.... Je préfère un whisky réduit à 40 % de manière lente et remarquablement assemblé (ou provenant d'un fût remarquable) qu'un brut de fût issu d'un fût ou plusieurs fûts fatigués et trop agressif.

-Pour finir, quels critères pour élaborer un whisky? C'est là que la partie moins romantique du whisky commence...les chefs de produit des grandes marques (c'est moins le cas pour les distilleries indépendantes, familiales ou vraiment artisanales, mais cela existe aussi) décident du style de whisky, du titrage aussi, du nom, du conditionnement, en "concertation" avec les spécialistes (maître de chai, etc...) de la distillerie, et de considérations bien plus commerciales que l'on pense...et celle-ci s'exécute, et il suffit de 3 personnes pour une distillerie industrielle automatisée pour mettre en pratique ce plan.

Est-ce que cela veut dire que cela sera nécessairement de la merde, non ! C'est là ou ça se complique...il existe de splendides versions "industrielles", car, étant données les règles légales écossaises, il y a dirons nous un minimum de qualité imposé par rapport à la plupart des autres pays. Le moins bon des whiskies (sauf défaut majeur) sera donc au minimum trop doux, uniforme, peu complexe et fondu comme un blend sans relief. Au maximum cela sera bon voire très bon...Pas le temps de donner des exemples...

Je ne sais pas si cela fait avancer le schmilblick mais voilà, et je vais me répéter encore, le mieux c'est de...déguster soi-même et progressivement "se faire le palais" et lire des livres/sites sérieux pour être un jour capable de détecter soi-même dès le nez (voire même dès la vision de la bouteille) l'intérêt potentiel d'une bouteille avec une marge d'erreur faible, ce...pour son propre goût bien sûr !



-

mise à jour : 03/12/14 04:36
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 03/12/14 16:49 [Répondre ]
Le brut de fût est bien souvent plus expressif qu'un fût réduit à 40%...quoique bien souvent, l'alcool prend le dessus et cela devient, comme on dit : de l'alcool à brûler....

Et dans ce cas, l'ajout de quelques gouttes d'eau est quasi indispensable .

Par contre un brut de fût de grande qualité, ne doit pas obligatoirement recevoir ces quelques gouttes et peut se déguster au volume d'alcool pouvant aller aux environs de 50 à 70%....

Mais, là, encore, il faut un palais averti, et même avec l'expérience, il vaut mieux avoir goûté avant un 40,43,46% pour préparer le palais .
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 03/12/14 18:18 [Répondre ]
+1
Azael

(Membre)
Posté le: 04/12/14 19:05 [Répondre ]
Merci pour toutes ces précisions!

J’espère que tu as réussi à dormir finalement.

Bon tout ça confirme ce que je craignais: sans dégustation, point de salut!
Je suis quand même plus attiré par le brut de fut. Peut être mon expérience dans le choix de rhum (blanc) à 62° ... en espérant n'avoir pas fait ça pour la frime. Je devrai faire un test entre mon 62° et le même en moins fort pour voir.
J'ai quand même un peu peur du côté marketing, à voir si la différence de prix entre un assemblage et un single cask est vraiment justifiée.
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 04/12/14 23:32 [Répondre ]
De rien,
trop tard à mon goût, mais comme on est sur internet, je m'abstiendrais d'en dire plus ! ....

Difficile de comparer un rhum brut de fût et un malt...et encore plus un rhum blanc (forcément jeune)...quand à la différence de prix entre assemblage et single-cask c'est logique quelque part, mais pas trop le temps d'en discuter ce soir...

Clairement oui tu devras te faire ton idée toi même et cela prend du temps...
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>

logo