logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : La prononciation des noms des distilleries
Forum Public / Blabla / La prononciation des noms des distilleries
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 11 visiteurs en ligne :: 11 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : La prononciation des noms des distilleries
Mac_Oloch

(Membre)
Posté le: 04/03/15 00:04, dernier message le : 04/03/15 [Répondre ]
Hello,

Les noms propres écossais, gallois et irlandais n'ont pas toujours une prononciation évidente. On est tenté de les prononcer comme si c'était de l'anglais, mais ce n'est pas l'anglais ! Pour l'anecdote, j'ai voyagé un peu en Ecosse et au Pays de Galles, et mon expérience la plus extraordinaire de différence entre la prononciation "à l'anglaise" et la prononciation correcte en gallois a été sur la bonne ville de Machynlleth. En anglais, on est tenté de prononcer à peu près "makinleth", alors que ça se prononce plutôt "maCH-in-tieuf" (maCH comme Ach en allemand ; in comme ine (pas un) ; tieuf comme faire la teuf, mais avec le t à peine prononcé).

Vu que je je débute en whisky, je veux prendre directement la bonne prononciation. Je liste donc quelques pistes pour prononcer correctement le nom des distilleries. Si vous en avez d'autres, ça serait sympa de compléter.

1) voici des transcriptions phonétiques approximatives en français, données par le site Slate. Il suffit de lire comme si c'était du français, ça a le mérite d'être simple pour les francophones :
Commençons par l’île d’Islay (prononcer «Aï-la»), qui fournit la majorité des merveilleux whiskies tourbés qu’affectionnent les Français, et qui font si bien fourcher la langue avant de la titiller. Laphroaig se prononce «Lafro-èg»; Bruichladdich ressemble à «Broukladi» (parfois «Brourladi», avec un r en jota espagnole); Bunnahabein se dit «Bounahabenn» en aspirant le h au milieu; Caol Ila résonne un peu comme «Col Ila» (parfois «Cool Aïla»); Kilchoman et Lagavulin? Un jeu d’enfant: «Kilkomann» et «Lagavoulinn».
Ailleurs, parmi les distilleries traîtresses à prononcer, citons Glenfiddich (entre «Glennfiddic» et «Glennfiddir», avec un r en jota espagnole), An Cnoc («Anok»), Auchentoshan («Arentoshenn», avec un r en jota), Knockando («Nokanndou»), Jura («Djoura»), Glen Livet («Glenn Livette»), et le piège à amateurs: Glen Garioch («Glenn Guiri»).

(source : http://www.slate.fr/life/76708/whisky-huit-trucs-savoir-pour-frimer )

2) Ecouter la prononciation de ces noms, en format audio :
www.dcs.ed.ac.uk/home/jhb/whisky/pronounc.html

3) les écouter, en vidéo (prononcés par l'acteur écossais Brian Cox):
tv.esquire.com/videos/70139-how-to-pronounce-bruichladdich

4) la pire solution à mon avis, ce sont les transcriptions phonétiques pour les anglophones. Par exemple Caol Ila explique sur ses emballages qu'il faut prononcer "Cull Ee-la". C'est bien gentil, mais ça ne fonctionne si on prononce à l'anglaise, mais pas du tout si on prononce à la française. Or, un francophone, même s'il parle correctement anglais, a bien du mal à prononcer correctement ces transcriptions phonétiques approximatives prévues pour les anglophones. Voici quand même une page pour de telles transcriptions :
thejerrythomasproject.blogspot.fr/2011/07/scotch-whisky-pronunciations-phonetic.html

PS: En anglais, et sans doute aussi dans les noms gallois, écossais et irlandais, il ne faut pas seulement prononcer les sons correctement, il faut aussi faire attention à deux choses :
- l'accent tonique
- la longueur des voyelles.

Sur l'accent tonique, il est vraiment important pour la bonne compréhension des mots par un anglophone. Par exemple towel, non seulement c'est difficile à prononcer, mais si vous accentuez la dernière syllabe, un anglais peut ne pas comprendre et vous regarder avec des yeux ronds (vécu). Accentuez fortement la première syllabe, et il comprend.

Revenons donc aux noms de distilleries. Même pour ceux qui ne présentent pas de difficulté de prononciation, il faut faire attention à l'accent tonique. Exemple : Talisker. Un français sera tenté d'accentuer la dernière syllabe : Talisker. Il faut au contraire accentuer la première, tandis que le r final ne se prononce quasiment pas : Taliske.

mise à jour : 04/03/15 08:36
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 04/03/15 09:06 [Répondre ]
Prononcer "à la" Gaëlique, c'est sans doute très bien pour le folklore, c'est rigolo en soirée, mais habitant Toulouse, ça m'étonnerait beaucoup que tu échange fréquement avec une grand-mère Ecossaise de 90 ans sur le whisky.

Pour l'avoir essayé quelques fois, au mieux, les gens ne comprenent pas de quelle distillerie tu parles, au pire, tu es (plus ou moins) gentiement moqué.

Le mieux est donc amha de prononcer "à la" française essaynt de copier mal l'accent anglais.

Si tu dis "Coul aïela", on te regarde bizarrement. Si tu dis K.O.Lila", tout le monde comprends ... même des étrangers non frncophones.
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 04/03/15 10:37 [Répondre ]
Tout est fonction de la personne qui est en face de toi....
chez nous les puristes ou passionnés ont tendance à rigoler losque tu prononce comme un débutant. ...
Par contre....le débutant....va avoir du mal à suivre...
Mac_Oloch

(Membre)
Posté le: 04/03/15 13:06 [Répondre ]
L'important, c'est que l'info soit disponible. Elle l'était déjà plus ou moins sur ce forum (j'ai trouvé sur le forum au moins un des liens que j'ai cités), avec ce post, c'est encore plus clair.

Après, chacun fait comme il veut...

mise à jour : 04/03/15 13:15
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 04/03/15 15:04 [Répondre ]
chez nous les puristes ou passionnés


Hem, mouarf.
Alors déjà que la notion de "bonne prononciation" promet des débats sans fin, mais alors sur ce qu'on prend ici ou là pour "puriste et passioné" ...

mise à jour : 04/03/15 15:06
Mac_Oloch

(Membre)
Posté le: 04/03/15 16:00 [Répondre ]
Bon, indépendamment de savoir qui peut se targuer d'être puriste ou passionné, je ferais quand même quelques remarques :
- il me semble qu'il est "correct" de faire l'effort de prononcer le nom d'une ville à la façon locale (sauf quand le nom francisé est répandu : Londres par exemple).
- si un anglophone nous parlait de nanne-tisse et de Guine-ga-mpe on lui dirait sans doute qu'on prononce plutôt Nantes et Guingamp, non ?
- on fait aussi l'effort de prononcer aussi correctement que possible les spécialités locales qui se prononcent différemment de la prononciation française. On dit un pudding et pas un pou-dingue. On prononce flammekueche "flamme-cuche" et pas flame-ku-èche.

Ben là c'est un peu pareil. Sans forcément vouloir tendre vers la prononciation gaélique parfaite, il me semble plus logique de prononcer "cool Aïla" que "K.O. Lila" ! De prononcer "Glen Guiri" que "Glen Garioche".

Après, comme déjà dit, chacun fait comme il veut !
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 04/03/15 16:34 [Répondre ]
A moins que je n'ai pas compris le sujet, mais il me semble qu'on parle de communication. A savoir, comprendre et se faire comprendre d'autrui.

Je comprends donc tout à fait qu'on veuille faire l'effort de prononcer avec le bon accent quand on s'adresse àdes autonchtones. Encore que je ne suis pas sur du tout que même en Ecosse, les personnes parlant le Gaëlique soient une majorité. D'autre part, pas sur non plus que ce que nous, francophones, prenons pour la bonne prononciation donne un résutat probant pour des oreilles du cru. Je ne serais pas étonné que même les Ecossais les plus ancrés dans leur patrimoine ne comprennent pas mieux une prononciation "à l'anglaise", voire même "à la Française", plutôt qu'une tentative échouée de Gaëlique (en fait, si je me base sur mes nombreuses expéricences de salon, j'en suis même sur). Mais why not, ok pour la bonne volonté, le respect, tout ça, je comprends parfaitement.

Mais si tu t'adresses à des francophones (et pas que), même avec les dégustateurs les plus aguéris, si tu balances "Glen Guiri", au mieux, tu auras une latence d'au moins 2 secondes, le temps que mentalement ton interlocuteur refasse la connection avec "Glen Garioch". Pareil si tu donnes du "Léchek" pour Ledaig, etc ...
Je le sais d'expérience. Moi aussi, j'ai eu ma passe ou je voulais prononcer comme il faut. J'ai vite renoncé. Au mieux, on ne te comprends pas, on te fait répéter; au pire, tu passes pour un prétentieux.

Après, libre à chacun d'aller se crâmer en public, hein.
Mac_Oloch

(Membre)
Posté le: 04/03/15 18:27 [Répondre ]
Encore que je ne suis pas sur du tout que même en Ecosse, les personnes parlant le Gaëlique soient une majorité

Pour ce que j'en ai entendu quand j'y étais, les Ecossais et Gallois prononcent correctement ces noms, tout simplement parce qu'ils les ont toujours entendus prononcer comme cela. Pour eux, c'est la façon normale de prononcer, ils ne le font pas pour être consciemment "gaeliques", mais juste parce que ça leur semble la prononciation normale et habituelle. Un peu comme nous, nous n'avons pas besoin de réfléchir pour savoir qu'on ne prononce pas la consonne finale dans Morlaix ou Guingamp. Remarque : en y réfléchissant, je trouve le contre-exemple. Bien peu de Français prononcent correctement Laguiole. ;)

Je le sais d'expérience. Moi aussi, j'ai eu ma passe ou je voulais prononcer comme il faut. J'ai vite renoncé. Au mieux, on ne te comprends pas, on te fait répéter; au pire, tu passes pour un prétentieux

OK, bien noté ! Après, ça n'empêche pas de le savoir au moins pour sa culture personnelle.

mise à jour : 04/03/15 19:42
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>

logo