logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Longmorn 1996-2008 11 ans BBR (56,7 %)
Forum Public / Vos proposition de notes de dégustation / Longmorn 1996-2008 11 ans BBR (56,7 %)
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 2 visiteurs en ligne :: 2 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Longmorn 1996-2008 11 ans BBR (56,7 %)
Kostik
Ma signature ? Vintage.
(Membre)
Posté le: 15/10/11 23:36, dernier message le : 18/10/11 [Répondre ]
Note de dégustation proposée par Kostik le 15/10/2011

Distillerie ou marque : Longmorn
Nom de la version : Longmorn 1996-2008 11 ans BBR
Age : 11
Alcool : 56,7
Identifiant de version : fût n°56789
Embouteillage : Berry Bros. & Rudd collection B.O.S
Catégorie : Pour sa belle-mère
Ordre de prix : 55€
Descriptif : Ce whisky, je l'ai essayé dans tous les sens : différentes dilutions, différents temps d'aération dans un verre couvert ou à l'air libre (de 0 min à 120 min). Rien n'y fait. Le (long) descriptif qui suit est la compilation la plus pertinente et cohérente possible de mes diverses expérimentations. Je le ferai goûter à mon pote connaisseur le WE prochain, je relaterai ici ses impressions.

Couleur : Jaune clair.

Nez : Extrêmement agressif, alcooleux à mort. Premières odeurs fugaces sur la cerise et la prune...évoluant presque immédiatement sur du floral (lilas). Enfin, tout cela se cristallise sur le raisin sec et surtout la noisette.

Bouche : ça décape littéralement les muqueuses buccales, un supplice. Les goûts sont légers, mais alors légers...pfiou...peut-être que certains y verraient de la subtilité ? Pour moi c'est juste horriblement inintéressant. Malgré tout : herbe fraîche à l'attaque, puis léger malt se mêlant à cette amertume végétale. Notes d'abricot. Relents floraux lointains. Texture agréablement consistante.

Finale : Son intensité décroît rapidement (heureusement) mais elle persiste longtemps (hélas). Très amère. Les noisettes reviennent, accompagnées d'un léger boisé me semble-t-il. Rapidement, l'évolution devient dramatiquement horrible, avec un goût de haricot vert cru / concombre qui va durer un sacré bout de temps, avant d'avantageusement tourner au thé vert.

Verdict : chaque gorgée est une gageure, finir son verre s'apparente à une traversée du désert. Je lui mets la moyenne pour les arômes/odeurs de noisette et la texture en bouche. 50/100 selon mon barème.

Note : 2/5

mise à jour : 15/10/11 23:41
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 18/10/11 21:01 [Répondre ]
Version ajoutée dans la base Longmorn 1996-2008 - fût n°56789 - 11 ans (56 %)

Merci !
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>

logo