logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Dégradation du Whisky avec la chaleur ?
Forum Public / Le monde du whisky / Dégradation du Whisky avec la chaleur ?
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 7 visiteurs en ligne :: 7 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Dégradation du Whisky avec la chaleur ?
flyingfabien

(Membre)
Posté le: 23/05/16 20:32, dernier message le : 14/06/16 [Répondre ]
Bonjour à tous,

L'été approchant, une question angoissante commence à me torturer : faut-il craindre la chaleur pour nos breuvages adorés ?

J'ai quelque très bonnes bouteilles que je garde pour plus tard. Hélas, je n'ai d'autre choix que de les garder dans mon appartement, dans lequel il fait autour de 25° en moyenne ... sachant que cela pourra très bien monter à 30 voire 35° au plus fort de l'été.

Je tâche déjà de limiter l'évaporation en utilisant du Parafilm pour sceller les bouchons. Mais dois-je m'inquiéter d'une dégradation des qualités organoleptiques de mes whiskys, en raison de la chaleur et/ou des variations de températures ?

Dois-je envisager d'investir dans une cave à vin ? (qui risque d'être trop froide, pour le coup)

Merci d'avance pour vos conseils !

Fabien

mise à jour : 24/05/16 04:08
BLACKART

(Membre)
Posté le: 25/05/16 11:12 [Répondre ]
Hello,

Si ce sont des bouteilles fermées bof je crois que si l'exposition n'est pas prolongée....

Pour les bouteilles ouvertes si tu n'en as pas 50, il y a tjs le frigo pour les pics de températures.

Maintenant 25° ce n'est pas un problème.

A+
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 25/05/16 11:30 [Répondre ]
Bonjour flyingfabien,

Je partage l'avis de BLACKART, le whisky est bien moins sensible que le vin en se qui concerne les variations de températures. Je me garde bien de dire que ça n'a aucune influence, mais je pense que l'impacte est négligeable tant qu'il ne s'agit pas de gros chocs thermique. Le parafilm est ton ami

Il faut garder les bouteilles à l’abri de la lumière et debout.
flyingfabien

(Membre)
Posté le: 26/05/16 15:10 [Répondre ]
Bonjour,

Merci pour vos réponses et vos conseils ! Voici qui me rassure un peu (quoique, dommage, ça m'aurait fait un prétexte pour tout siffler avant juillet )

Expérience personnelle en ce qui concerne le Parafilm, que j'utilise beaucoup : j'en avais mis sur une bouteille entamée et dont le bouchon, ayant probablement séché et s'étant rétracté, avait perdu toute étanchéité. Après quelques semaines, ce dernier avait retrouvé tout son volume ! Épaté j'en fus ...
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 30/05/16 10:21 [Répondre ]
Oui, c'est assez étonnant que le whisky puisse se retaper ... Quand il reste un fond de bouteille qui a bien perdu de sa superbe : hop, passage dans un contenant plus petit + une période de convalescence (très variable selon le whisky) et pouf , le précieux breuvage se sent mieux et retrouve une partie ou toute sa jeunesse.

Je n'ai que des hypothèses pour ce phénomène, mais il a été maintes fois constatés. D'où l’intérêt de transvaser dans des bouteilles plus petites nos fondes de whiskies. C'est parfois un crève cœur quand la bouteille d'origine est belle, mais c'est pour la bonne cause.

A noter également d’inquiétantes rumeurs sur des bouchons de samples qui risqueraient de nuire au parfum et au gout des whiskies stockés. Les bouchons incriminés possèdent une sorte de petit carton blanc et rond pour assurer l'étanchéité. Les meilleurs bouchons sont complètement en plastique, noir ou blanc. J'attends d'en savoir plus.

J'ai moi même que des samples avec ce genre de "possiblement" mauvais bouchons. Je ne déplore aucune perte olfactive pour l'instant, mais j'ai du retard dans la dégustation de mes samples De plus, il s'agit souvent de whiskies peu ou jamais dégusté, donc difficile de caractériser la détérioration hum
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 31/05/16 09:42 [Répondre ]
Oui, c'est assez étonnant que le whisky puisse se retaper ... Quand il reste un fond de bouteille qui a bien perdu de sa superbe : hop, passage dans un contenant plus petit + une période de convalescence (très variable selon le whisky) et pouf , le précieux breuvage se sent mieux et retrouve une partie ou toute sa jeunesse. Je n'ai que des hypothèses pour ce phénomène, mais il a été maintes fois constatés. D'où l’intérêt de transvaser dans des bouteilles plus petites nos fondes de whiskies. C'est parfois un crève cœur quand la bouteille d'origine est belle, mais c'est pour la bonne cause.


Toujours constaté l'exact inverse sur mes centaines de bouteilles ouvertes depuis des années.
Selon mon expérience, un whisky, ça se laisse tranquille dans sa bouteille quelque soit le volume restant.
Le vrai danger, c'est d'ouvrir sa bouteille très régulièrement. Ca la vindange trop fréquemment de son atmosphère pour que celle-ci puisse se stabiliser.
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 31/05/16 11:46 [Répondre ]
Intéressant ce que tu dis Canis.

Donc tu ne transferts jamais de whiskies dans des plus petit contenants pour la conservation ?
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 01/06/16 10:56 [Répondre ]
Intéressant ce que tu dis Canis. Donc tu ne transferts jamais de whiskies dans des plus petit contenants pour la conservation ?


Non, je ne l'ai jamais fait.

Il y a quelques mois, j'ai finit un Glen Deveron 12yo (embouteillé en 1980). Il ne restait dans la bouteille que la valeur d'un dram (env 1,5/2cl). Et il s'était passé au moins 6 mois depuis la dernière fois que j'étais revenu sur cette bouteille.
Ce dernier dram était tout à fait au même niveau qualitatif que le restant de la bouteille.
the_Doctor
Matthieu
(Membre)
Posté le: 13/06/16 20:47 [Répondre ]
Oui c'est intéressant en effet.
J'ai fait l'expérience récemment avec une bouteille de Lagavulin 16 ans (standard de base quoi) dont j'ai fini une bouteille ouverte depuis 15 mois et confronté à une bouteille à peine ouverte (méme année d'embouteillage)
Perso j'ai trouvé une différence non négligeable entre les deux, le whisky de la bouteille ouverte était plus sec et moins rond.

Je n'ai pas ton expérience Canis Lupus, et cette différence peut également venir d'une différence de lot mais j'ai fait ce test justement parce que je trouvais que mon Laga s'était un peu "dégradé" avec le temps.
À quoi cela peut-il être du ? Peut être conserves-tu mieux tes bouteilles que moi, je dois avouer que la mienne a subi la cannicule de l'an dernier de plein fouet sur une étagère...
Bref je ne suis pas encore un grand pro de la dégustation mais la différence était quand même relativement prononcée...

mise à jour : 13/06/16 20:51
canis_lupus

(Membre)
Posté le: 14/06/16 11:06 [Répondre ]
J'ai un mode de "consommation" assez particulier: j'ouvre quasiment toutes les bouteilles dès leur acquisition, et j'ai toujours procédé ainsi depuis mes débuts.
L'une des conséquences d'avoir autant de bouteilles ouvertes, c'est qu'il est très rare que j'en finisse une.
Du coup, j'ai des bouteilles ouvertes depuis plus de 10ans.

Le cas le plus extrême est une blend Bushmill que j'ai depuis une vingtaine d'année, bien avant l'époque ou j'ai commencé à m’intéresser au whisky.
J'y reviens de temps en temps, sans doute moins d'une fois par an, il ne doit rester que 1/5ème du volume initial, mais il ne s'affadit pas.

Après, je ne prétend pas qu'un whisky ne change pas de profil une fois ouvert. Le phénomène d'aération des premières semaines/mois est bien connu, souvent bénéfique et parfois même spectaculaire.
Mais passé ce délais, soit le profil se stabilise, soit il continue d'évoluer lentement et subtilement.
C'est particulièrement vrai pour les tourbés, dont l'équilibre change au fil du temps entre la tourbe et les autres arômes/saveurs.
Certains considèrent que ces whiskys sont cramés au bon d'un certain temps car la tourbe se fait moins envahissante, qu'elle n'est plus en première ligne de perception, et en déduisent que la tourbe s'est évaporée, et que le whiksy en est donc moins bon.
J'ai le raisonnement inverse. Bien des whiskys tourbés sont souvent monoltithiques, ou peu s'en faut à l'ouverture de la bouteille, ou même après quelques semaines d'aération. C'est souvent, à mon goût personnel, un peu tapageur, dépourvu de finesse et de complexité.

J'ai par exemple la suite historique de l'Ardbeg Ten actuel, à savoir le Very Yong, le Still Young, l'Almost There et le Renaissance.
Des whiksys pour peat freaks à l'ouverture, comme en attestent la plupart de commentaires de dégustations. Décris comme des whiskys (trop) jeune qui n'ont qu'une tourbe brutale à proposer.
Certes, mais sur mes bouteilles bien entamées depuis plusieurs années, la tourbe est rentrée dans le rang et à laissé s'exprimer de belles corbeilles de fruits qui étaient complètement étouffées avant.

Idem pour mon Ardmore SV 90 Whiskymag. Au début, il était, comme nombre d'Ardmore de cette période, très fermier, avec quelques fruits en arrière-plan.
Maintenant, la tourbe s'est faite fine et ciselée, presque cristalline, et laisse les côtés fruités, voire florales, s'exprimer pleinement.
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>

logo