logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : WHISKY LIVE 2012
Forum Public / Rencontres / Clubs / WHISKY LIVE 2012
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 9 visiteurs en ligne :: 9 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : WHISKY LIVE 2012
flogging_molly
Ce que beurre et whisky ne peuvent soigner est incurable.
(Membre)
Posté le: 12/06/12 10:35, dernier message le : 13/09/12 [Répondre ]
J'ai mon pass VIP (Dimanche) pour le Whisky live 2012 Paris.
Ce sera mon premier gros salon.
Avez vous des conseils ( des choses à éviter, à faire absolument?, un ordre spécifique...)
Merci d'avance.
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 12/06/12 12:09 [Répondre ]
Pour ma part, il faut absolument prendre des gâteaux secs (les gerblé orange ont fait leurs preuves sur moi) et boire beaucoup d'eau entre chaque dégustation.

Le bon conseil est de cracher le plus possible (dans les crachoirs naturellement...), mais sincèrement, ça ne fonctionne pas sur moi. Tu vas avoir l'occasion que gouter des choses incroyables, donc il est peu probable que tu n'en profites pas.

Donc, il faut avoir un plan B. Les gâteaux, l'eau et le self contrôle sont le plan B.
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 12/06/12 14:31 [Répondre ]
Oui, pour l'avoir fait des 2 côtés de la barrière, plusieurs années de suite, je peux te dire qu'il faut absolument se doter d'un plan de bataille et s'y tenir autant que possible, avec quelques écarts certes, difficiles à éviter (car il y a toujours des surprises, parfois très bonnes), mais pas trop.

Bien noter ce que dit Fred (biscuits, bouteille d'eau individuelle-car ils sont parfois à court sur les stands, repérer aussi ou sont les toilettes (!), avoir un plan détaillé du salon, prévoir une pause déjeuner ou goûter (..). Par expérience aussi, si tu n'as pas d'impératifs de retour loin de Paris après le salon, repérer une adresse pour se restaurer (sans alcool de préférence) après le salon. ...Plus sympa, faire un sondage sur place par affinités une herue ou deux avant la fin du salon pour voir avec qui on pourrait dîner...

Concrètement, quand on a affaire à environ 300 à 500 eaux de vie disponibles à la dégustation (puisqu'il n'y a pas que du whisky), et si en plus on n'a qu'une journée à lui consacrer (au salon) il faut forcément faire l'impasse sur des pays entiers, des distilleries, voire des négociants...

Si l'on part sur une découverte des whiskies écossais, répérer à l'avance (voire faire un premier tour sans rien goûter) les stands qui t"intéressent (autant de négoce que de distilleries officielles), voire les régions qui t"intéressent, se dire qu'on fera les autres les prochaines fois, puis très important, quitte à faire les stands plusieurs fois, de manière sélective, faire disons :

1/ les blended-whiskies (si l'on veut en déguster, bien sûr-c'est parfois une des rares occasions de déguster de vieux blends ...en France du moins).
2/ les single-malts et irish whiskeys plutôt doux, réduits et pas trop marqués (laisser les "sherry monsters" supposés ou avérés pour la fin).
3/ enfin laisser pour la toute fin les whiskies tourbés et les brut de fût à fort titrage.
4/ Ne pas hésiter à demander conseil sur l'ordre de dégustation sur les stands
5/ bien sûr recracher la plupart des whiskies, au moins ceux qu'on trouve moyens et pas terribles, et ne pas forcément finir son verre (les crachoirs servent aussi pour ça-les samples, discrètement, aussi )

-On peut imaginer faire ce qui précède en deux temps, une partie avant de déjeuner, l'autre après (car sinon le palais sera saturé) en reprenant le même principe (les très tourbés, sherry, b.d.f. à la fin de chaque phase de dégustation).Je ne sais pas si c'est bien clair?

6/ Un "plus", même si une bonne partie des stands aura du personnel francophone, réviser son anglais ! ça peut servir...

7/ Mon "plus" à moi, si tu montres que tu t"intéresses vraiment aux whiskies sur les stands ou tu aimes ce qu'on te sert, lorsque ce sont les "faiseurs" qui sont sur place (master-distiller, etc...) ils seront content du feedback sur leur whisky d'une part, et de l'autre pourraient le cas échéant te faire déguster des samples qui ne sont pas apparents sur les stands (mais, chuuutt!!)

*Se dire que de toute façon on ne cherche pas à battre un record, qu'après une trentaine de dégustations voire moins on est moins frais, etc...

Voilà dans un premier temps...

PS : Qu'on ne me parle pas de reprendre la voiture après ces journées là nono nono , c'est vraiment à proscrire. Et même en transports si on est pas frais, ne pas rentrer seul si on est loin du lieu du Salon. Après on est adulte ou on l'est pas. On fait tous des erreurs d'appréciations lors de ses premiers salons, après on corrige, pour pouvoir en profiter sans les inconvénients.

mise à jour : 12/06/12 16:13
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 12/06/12 17:25 [Répondre ]
Juste une petite nuance quant aux blended whiskies. Je suis d'accord qu'un salon est l'occasion de croiser des grands monsieurs même chez les blends. Mais très souvent, ils demandent plus d'attention qu'on ne peut leur donner. Donc, ils peuvent décevoir alors que les conditions ne sont tout simplement pas les bonnes. Sachant cela, il faut adapter sa dégustation pour ce genre de whiskies.

Pour ce qui est des whiskies fumés, je suis d'accord qu'ils faut les garder pour la fin, mais en suivant ce principe, je me retrouve à très rarement en déguster en salon
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 12/06/12 21:04 [Répondre ]
Oui c'est bien pourquoi je suggérais de débuter par cela (surtout pour un premier salon), ceci dit les "grands vieux blends" (ex. Dewar's "Signature") se font de plus en plus rares ces dernières années au Live...Donc on se reporte davantage d'année en année sur des blended-malts (ex. Compass Box ou le "Blue Hanger" de Berry Bros-qui a du caractère ceci dit)avant d'attaquer les single (mais nombre de visiteurs ne dégustent que les single-malts, c'est leur choix). Et puis dans les blends n'oublions pas qu'on peut inclure aussi les très sophistiqués blended-whiskies (et blended-malts) japonais.

Pour les tourbés/fumés, si c'est modéré, cela peut se faire très bien en cours de route si l'on en a l'habitude. J'ai énoncé des conseils généraux, après il y a des exceptions et des adaptations à faire, au delà de ça, car une dégustation reste avant tout personnelle...

mise à jour : 12/06/12 21:07
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 12/06/12 21:53 [Répondre ]
Tout juste, Auguste !
JCM
JCM
(Membre)
Posté le: 12/06/12 21:58 [Répondre ]
Flogging Molly, tu as déjà une idée des whisky que tu voudrais goûter? Des distilleries ou des embouteilleurs particuliers?
flogging_molly
Ce que beurre et whisky ne peuvent soigner est incurable.
(Membre)
Posté le: 12/06/12 22:22 [Répondre ]
Ha ça va etre un vrai plan de bataille alors mad

@JCM: j'ai pas d'idée vraiment précise, je pense pouvoir t'en dire plus lorsqu'ils auront affiché la liste des exposants.
CortoMalte
Rédacteur en chef du site: www.gregswhiskyguide.com
(Membre)
Posté le: 12/06/12 23:02 [Répondre ]
Oui Flogging_Molly, mais une fois le premier tour fait, les premières minutes dans un stand sympa, on prend vite le pli !

Et puis dans un salon comme celui là le bouche à oreille est important aussi...on est assez vite au courant des stands ou il se passe "spécialement" quelque chose...

SINGLEMALT t'envisage de venir à ce Whisky Live Paris? bientot ça serait sympa
flogging_molly
Ce que beurre et whisky ne peuvent soigner est incurable.
(Membre)
Posté le: 12/06/12 23:06 [Répondre ]
D'ailleur si vous y etes ce sera avec plaisir de vous rencontrer
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Page suivante > >>

logo